Junk Garage

Dépotoir d'une otaku à temps partiel

21 mars 10

La ballerine, l'ordinateur et les fangirls

Non non, je n'ai pas l'intention de prendre un rythme de croisière infernal de type un article par jour... C'est un cas "exceptionnel" on va dire.

Je suis quelqu'un fonctionnant par obsessions. Généralement, quand je fini une série que j'apprécie, je rentre en mode "folie furieuse" ce qui fait que je ne vais que parler de ça pendant des semaines et partir à la recherche de tout ce qui en découle jusqu'à ce qu'une nouvelle série vienne la détrôner ou bien que je me lasse toute seule. En ce moment, je discute, délire, rêve, dessine et écoute Princess Tutu. Le "malheur" dans ce bonheur, c'est que je n'ai pas regardé cette série seule : en fait j'étais accompagnée d'une de mes amies. Et généralement, quand il y a une fangirl ça va mais quand il y en a beaucoup, il y a des problèmes... Elle était facile celle-là...

Avec à disposition un ordinateur vaillant, ou disons, plus que les précédents qu'on a pu martyriser, des DVDs qui par un miracle que je n'explique pas acceptent d'être ripés sans broncher et un fangirlisme à son point  culminant, il ne manquait plus qu'une forte motivation et un excès de masochisme pour que le pire ai lieu. L'idée, tapie dans l'ombre, a donc fini fuser. "Hé, si on faisait un AMV sur Princess Tutu ?"

vlcsnap_2010_03_21_16h36m58s127
"Curieusement, je le sens mal"


Objectif de base


C'est toujours assez intéressant de voir ce qu'ont fait les autres sur la même série. Notre chance a été que l'anime n'était pas du genre très connu et donc très peu clippé au final. Sur tous les AMV qu'on a pu trouver dessus, la grande majorité étaient monstrueusement nulle. Et par nulle j'entends : "oh j'aime bien cette musique. Allez, je vais mettre un clip de 3 minutes dessus et ça sera trop kewl", auquel il faut souvent coupler des images avec sous-titres.
Même si on n'espérait pas non plus atteindre le niveau du terrible "Hold me now", qui met la pression comme c'est pas permis, on a voulu faire quelque chose qui tienne la route. Deux objectifs : suivre le rythme de la musique et suivre les paroles. Et surtout essayer de montrer qu'un anime avec un nom pareil pouvait être EPIQUE.



Le choix de la musique


L'OST de base de la série est du genre énorme, puisqu'elle est composée de grands morceaux de musique classique. Certains passages ressemblent mêmes à des AMV géants tant c'est bien exploité, mis en rythme, etc... Du coup, on s'est dit qu'il était hors de question d'utiliser de la musique classique comme base, puisqu'il serait impossible d'atteindre le niveau de la série.
On voulait un truc très rythmé, genre bon rock et pas trop connu non plus... Comme on avait que peu de CDs à disposition (et le métal c'était quand même trop limite), le choix a finalement été assez rapide à faire. On s'est arrêté sur une chanson de Pat Benatar, Promises in the dark, qui bougeait bien et qui en plus avait des paroles facilement exploitables.
C'était sans compter sur Vista, qui a voulu nous pourrir de bout en bout... Une fois la chanson extraite du CD, impossible de la modifier avec Audacity ou de changer le format parce qu'elle était apparemment "protégée" (pourtant le CD date assez, mais bon, j'y connais rien...)
Génial, sachant qu'on souhaitait couper les trop longs solos à la guitare... L'édit de la chanson a donc été fait à l'arrache directement avec le logiciel de montage. D'où certaines coupures un peu hard... On a réussi à gratter facilement une minute, en supprimant le début un peu trop mou ainsi que les longueurs trop répétitives.
Finalement, on obtient une vidéo qui fait un peu moins de 3 minutes.


Sélection des clips


Travail assez ennuyant qu'on avait sous-estimé... En effet, savoir précisément ce qui se passe dans chaque épisode d'une série que vous n'avez vue qu'une fois, c'est pas facile. D'autant plus que notre objectif était de "coller aux paroles", c'est à dire qu'il nous fallait des passages vraiment précis, type "la scène où X se prend la tête en pensant à Y"... Les résumés des DVDs peuvent aider, mais là non plus c'était pas jojo... Du coup on s'est infligé pas mal d'épisodes en vitesse x4 pour en sélectionner une petite dizaine, dont on a réussi à tirer environ 5 minutes de clip à chaque fois. Au final, on avait environ une heure de vidéo dont il a fallu trier encore de quoi faire 3 minutes... La sélection a été rude.

Comme dit plus haut, si Vista nous a bien embêtées avec la musique, il a été carrément gentil avec la vidéo puisqu'il acceptait très naturellement qu'on fasse un vulgaire copier/coller des fichiers vidéos, sans même nous demander de comptes à rendre... C'est comme le monde à l'envers, mais on ne va pas s'en plaindre non plus :p Hormis des bugs assez pénibles pour le découpage (ce crétin truquait le temps des vidéos >_> )  et une perte majeure de données en cours de route, on s'en est donc relativement bien sorties. Je m'attendais déjà à devoir tout réuploader à chaque fois, à vrai dire...
Les plus observateurs remarqueront qu'une scène m'a servie pour l'article précédent, et ouais on est flemmard jusqu'au bout ou on ne l'est pas :D


Montage

"A l'arrache" résume assez bien l'idée. On y a passé du temps, beaucoup de temps. A vrai dire, ça faisait deux semaines qu'on s'acharnait dessus tous les soirs. Comprendre par là que tout partait d'une bonne intention et qu'on s'est quand même appliquées. Mais quand vous n'avez que Windows Movie Maker comme outil de travail, les choses deviennent subitement plus compliquées. Vous ne verrez donc pas d'effets "wesh" ou de trucs super techniques dans cet AMV faute de moyens. On s'est contentées d'user d'effets de base type accélération, zoom, fondus... Et de suivre la musique.

Je pense que le principal problème au final, c'est que ça ressemble à un gros foutoir pas possible, en rythme certes, mais un foutoir quand même. A noter que malgré nos tentatives de coller le plus possible au texte, des fois on a fait tout le contraire, d'où certaines scènes assez lolantes comme quand les paroles disent "they wisper" et qu'on a un gros plan sur un perso qui HURLE littéralement. Donc non, ce n'est pas qu'on n'a pas compris le texte, ça a été fait consciemment (ce qui quelque part est pire, mais passons...)

On n'a pas réussi à caser toutes les scènes qui nous intéressaient, certaines étant trop spoilantes et d'autres juste impossibles à exploiter. De la même manière, on s'est fait violence pour essayer de caler tous les personnages, même ceux qu'on ne pouvait pas blairer et pour limiter le fangirlisme... Avec plus ou moins de succès ^^ On s'est quand même lâchées sur la fin, mais faut dire que les paroles incitaient au délit aussi :p

neko_sensei
Comme on l'a pratiquement pas mis, M. Chat a droit à son image

Évidemment, comme on a pioché dans tous les épisodes, on peut dire que ça spoile. Cependant, on a évité de s'attarder dessus et comme les images passent assez vite, je ne pense pas que ça pose problème. De toute façon, si vous n'avez pas vu la série, il y a très peu de chances que vous y captiez quelque chose.

Voyez ça comme une façon de promouvoir une série que nous avons appréciée. Non pas avec des mots, mais avec des images.

Posté par Katua à 18:20 - Japanime - Permalien [#]
Tags : , ,