Junk Garage

Dépotoir d'une otaku à temps partiel

13 août 10

Tentons de la jouer cinéphile (sans aller au cinéma)

294996

Oui oui je sais, ça fait un bail. Je reviendrai prochainement avec de quoi remplir la section "jeux vidéos" de ce blog qui est tellement vide qu'elle n'apparait même pas actuellement (et pourtant je vous jure qu'elle existe) Mais en attendant, je vais parler films.
J'estime avoir une culture cinématographique assez correcte pour quelqu'un de mon âge, principalement grâce à mes parents, ce qui ne m'empêche pas d'avoir certaines lacunes en la matière. Or, il se trouve que mes parents ont une grosse DVDthèque remplie de films de qualité variée, parfois achetés un peu par hasard, parfois en connaissance de cause. Et j'en profite bien pendant les vacances :)
En fait j'avais fait à l'origine un gros pavé sur tout ce que je lisais/regardais pendant ces vacances, mais c'était un vrai bazar, à tel point que je m'y perdais moi-même et en plus j'ai envie de revenir vraiment longuement sur certaines lectures (genre Fondation, si je trouve la foi d'écrire dessus) dans un article à part.

Du coup j'ai décidé de me centrer uniquement sur le cinéma, car j'ai vu pas mal de trucs en assez peu de temps. C'est plus ou moins vieux, culte ou même bon. Et ça m'évite d'écrire UN pavé sur UN film, parce que j'ai horreur de ça. Peut être que d'autres billets de ce type suivront à l'avenir, car j'aime malgré tout bien parler des films que j'ai vu, en bien comme en mal et parce que les goûts cinématographiques des gens sont toujours quelque chose que j'aime bien décrypter, alors peut-être est-ce pareil pour vous aussi. Et puis ça change un peu des animes ^^
Comme je suis retombée sur Court Records en cherchant des infos sur Appolo Justice (au passage, ce jeu est... >_"

Chugyeogja___The_Chaser2008
The Chaser
de Na Hong-jin
Avec Kim Yun-seok, Ha Jung-woo et Seo Yeong-hie 

Un ancien flic reconverti en proxénète se trouve impliqué dans des affaires de meurtres sauvages lorsqu'une de ses filles disparait.
Le peu que je connaisse en matière de cinéma coréen m'a convaincue que ce n'était pas le genre à jouer dans le registre comique et s'il y avait encore besoin d'un exemple allant dans ce sens, The Chaser est là. Violent, oppressant, pessimiste et sombre, ce n'est pas vraiment le genre qu'on regarde en étant déprimé, mais c'est surtout un très bon thriller et un très bon film tout court. Il est assez long par rapport à son contenu -disons qu'il porte bien son nom (des mecs qui se traquent sous la pluie) mais la pression n'est jamais relâchée et ce jusqu'à la dernière minute. Les réalisateurs coréens pratiquent le Diabolus Ex Machina avec virtuosité.

 

un_Plan_simple
Un plan simple de Sam Raimi
Avec Bill Paxton, Billy Bob Thornton et Bridget Fonda

Au beau milieu de l'Amérique profonde, Hank est un homme un peu pédant qui file la parfaite petite vie -en apparence du moins- avec sa femme. Ses journées sont rythmées par ses sorties avec son frère Jacob et Lou, un ami de ce dernier. Un jour les trois hommes trouvent un avion écrasé au milieu d'une forêt et à l'intérieur, un sac contenant 5 millions de dollars. Hank, intellectuellement "supérieur" aux deux autres hommes, décide de prendre les choses en main afin qu'ils puissent s'en sortir tous les trois indemnes et surtout riches.
Comme vous pouvez vous en douter, finalement rien ne va se dérouler comme prévu et les erreurs de calcul de chacun vont se cumuler jusqu'à entrainer des conséquences graves.
Assez curieusement, avant de le regarder, j'étais persuadée qu'il s'agissait d'un film comique. Il n'en est rien. C'est dramatique à souhait, tragique même, mais surtout très juste. On retrouve dans ce film une dualité constante et très forte entre les personnages principaux -les deux frères. L'un est intelligent et à force de vouloir bien faire les choses se retrouve à devoir renier ses principes mêmes pour parvenir à ses fins. L'autre est mentalement diminué mais d'une dévotion et d'une honnêteté totale. L'argent est le lien entre ces deux frères que rien de rassemble -l'intellectuel à qui tout réussi et le cadet sacrifié pour lui- mais va finalement les briser. Un film qui parle d'humanité, de volonté de s'en sortir (car le contexte économique difficile est aussi bien mis en avant) et d'intégrité. C'est émouvant sans sombrer dans le pathos, absolument pas manichéen, et personnellement j'adhère complètement.

moui
"Pas mal du tout"


seven_ver1
Seven
de David Fincher
Avec Morgan Freeman, Brad Pitt et Kevin Spacey

Deux flics -un vétéran et un nouveau venu- enquêtent sur une série de crimes basés sur les péchés capitaux de l'Enfer de Dante.
Ca fait partie de ces films relativement cultes et que je n'avais jamais vu pour x raisons. C'est un peu décevant dans le sens où 150 fictions policières ont utilisé le même concept derrière, mais la réalisation, les acteurs (Kevin Spacey

snatch
Snatch de Guy Ritchie
Avec Jason Statham, Lennie James et Brad Pitt

 

Difficile de faire un résumé cohérent de ce film tant c'est un foutoir monstrueux. Disons que ça cause de mafias, de matchs de boxe clandestins, d'un diamant, de voyous du dimanche et de porcs. Le tout avec pleins de personnages qui font chacun leur business de leur côté, qui se trouvent tous plus ou moins impliqués dans la même affaire et qui sont bien sûr amenés à se croiser dans des situations plus ou moins rocambolesques.
L'ensemble, que ça soit dans la narration ou dans l'humour, fait énormément penser à Pulp Fiction. C'est assez noir et débile en même temps, complètement british quoi. J'ai trouvé le film un peu long à démarrer, mais une fois qu'on est dedans, ça va tout seul. A noter que le générique ressemble étrangement à l'opening de Baccano! (en fait c'est le contraire, Snatch est bien plus vieux) ce qui m'a fait me poser un certain nombre de questions :/

 les_fils_de_l_homme_0
Les fils de l'Homme
de Alfonso Cuarón
Avec Clive Owen, Michael Cain et Claire-Hope Ashitey

Dans un futur (très) proche, l'ensemble de l'humanité est devenue complètement stérile, entrainant émeutes, violences et politique sécuritaire au Royaume Uni. Un homme est chargé par son ex-femme, engagée dans un groupuscule terroriste, de conduire une jeune femme, Kee, vers une terre d'asile loin de la guerre civile et de la violence quotidienne. Sa particularité : elle est la seule femme au monde à être tombée enceinte depuis 18 ans.
Une bonne surprise que ce film dont la bande-annonce ne me donnait absolument pas envie. C'est assez dur, en raison de l'univers dans lequel ça se déroule et j'ai trouvé les images vraiment très belles.

 

perplexe
"Pourquoi pas"


yes_man
Yes Man
de Peyton Reed
Avec Jim Carrey, Zooey Deschanel et Bradley Cooper

On y suit les mésaventures d'un type malheureux qui adhère à une espèce de secte (ou plutôt courant de pensée) incitant les gens à voir la vie du bon côté en disant OUI à tout. Bien sûr ça lui créer des tas d'embrouilles, mais il réalise rapidement que ça lui permet aussi de découvrir de nouvelles expériences et des personnes farfelues qui le sortent de son quotidien morne.
Si les comédies avec Jim Carrey sont souvent assez mauvaises, Yes Man se situe plutôt dans le haut du panier. Pas aussi bon que Bruce tout-puissant, mais plus fin qu'un Menteur-menteur ou Ace Ventura (pas difficile vous me direz) ça se suit sans déplaisir. C'est bête mais pas trop et ça m'a fait rire de retrouver l'actrice principale de la version cinématographique de H2G2 dans un rôle au moins aussi allumé. A vrai dire, je m'attendais à bien pire, même si c'est pas non plus la comédie du siècle.

shooterposter
Shooter, tireur d'élite
de Antoine Fuqua
Avec Mark Wahlberg, Michael Peña et Danny Glover


Meilleur ami mort à la guerre, blablabla, complot contre le président, blablabla, seul contre tous, blablabla...
Pas aussi nul que ce que son titre peut le suggérer, Shooter n'est ni plus ni moins qu'un divertissement pas prise de tête pour deux sous et pas franchement original non plus. Il n'y a rien d'autre à dire. C'est un film d'action tout bête quoi...

argh
"Fuyez pauvres fous !"

shrek_the_third_poster_425b
Shrek le troisième
de Chris Miller pour DreamWorks

Je suis plutôt bon public en ce qui concerne les films d'animation de ce genre, car bon il faut souvent prendre en compte le public visé à la base et j'ai gardé mon âme enfant. Shrek fait néanmoins parti de ceux qui se regardent et s'apprécient à tout âge. Malheureusement, ce troisième opus est... le... néant fait film. Non vraiment, la BA m'attirait tellement pas que je n'avais pas été le voir au cinéma contrairement aux deux premiers et bon, je ne le regrette pas. Faire un synopsis du film reviendrait à le raconter dans son intégralité tant il est pauvre en aventures, retournements de situation ou surprises quelconques... Seule la scène où le Petit Bonhomme de pain d'épice voit sa vie défiler devant ses yeux m'aura fait marrer, le reste est juste terriblement insipide... Et ça donne pas franchement envie d'aller voir le prochain, sorti il y a peu.


18969051
Manipulation
de Marcel Langenegger
Avec Hugh Jackman, Ewan McGregor et Michelle Williams

On termine dans la bonne humeur avec un film que je n'hésiterai pas à qualifier de sombre bouse.
Un comptable à la vie relativement minable rejoint le monde fascinant (?) du sex clubbing grâce à un de ses collègues de bureau. S'en suivent des péripéties bien peu passionnantes et des retournements de situation tellement téléphonés qu'on ne peut que se marrer devant l'effort déployé pour les rendre inattendus. Le fait que la bande-annonce couvre 50 minutes du film (sur 90) pour essayer de le rendre attirant est assez révélateur du rythme d'enfer et de l'intérêt de la chose... Racoleur et tout simplement rasant, il ne se paye même pas le luxe d'être tout juste insipide, non, il est juste nul. Comme quoi un casting alléchant ne rend pas un film bon pour autant. C'est pas nouveau, mais je me fais toujours avoir u_u


Ce billet a été écrit en collaboration avec un chaton apparemment en manque d'amour.

miou
Miou !

Posté par Katua à 16:32 - Divers - Permalien [#]
Tags : ,