Junk Garage

Dépotoir d'une otaku à temps partiel

26 août 10

Exorciser ses vieux démons

D'ici quelques semaines, j'aurai 20 ans. Ca veut dire que je peux commencer à parler de choses qui se sont passées il y a 10 ans tout en m'en souvenant clairement.

Il y a 10 ans, on passait des après midi entières collés devant notre télé à jouer à la Nintendo 64.
Il y a 10 ans, on pouvait aller louer des cartouches de jeux-vidéos qu'on payait en francs.
Il y a 10 ans, Rare vendait (encore) du rêve avec des jeux dotés d'une vraie âme et d'une personnalité propre.
Et il y a 10 ans, on pleurait du sang en essayant de tout notre cœur de tuer cette saleté de sorcière qui servait de boss de fin dans Banjo-Kazooie.

J'aime beaucoup retourner sur les vieux jeux qui me posaient problème durant mon enfance et découvrir avec humour (et rire jaune) qu'en fait ils n'étaient pas si durs que ça. Il y aussi des jeux qui ont vachement mal vieillis, genre Wing Commander qui vous pique les yeux et vous fait demander comment diable vous pouviez trouver ça super immersif et tout et tout... Et puis il y a des jeux qui ne changent pas avec les ans, qui vous paraissent toujours aussi beaux et... aussi durs.
Genre Spirou. On s'y est mis à 4, dont une personne extérieure à la famille, au cas où le problème vienne de nous, mais non, cette saleté nous résiste toujours autant...
Je suis persuadée qu'on a tous des vieux démons, des boss pénibles dont la seule évocation fait frémir notre petit cœur parce qu'on a jamais réussi à leur mettre leur pâtée quand on était gosse et qu'aujourd'hui encore ils hantent nos souvenirs. Dans mon cas, la bête noire se nomme Gruntilda.

 

Allez, un petit rafraichissement de mémoire pour tout le monde.
En 1998 Rare créé Banjo-Kazooie, jeu de plate-forme et d'aventures sur Nintendo 64. Le jeu reprenait un peu le schéma de Mario 64 mais en genre 10 fois mieux fichu à tous les niveaux. Vous y incarniez un ours et son amie oiseau à la recherche de la sœur du-dit ours, enlevée par une méchante sorcière qui voulait lui pomper sa beauté. Rare étant ce qu'il est (ou était plutôt) le jeu était bourré d'humour noir et de bonnes idées. C'est vraiment un jeu auquel j'ai pris du plaisir à rejouer et à creuser en détails, car il a très bien vieillit.

A l'occasion des dernières vacances, il a donc été question de retenter l'Ultime défi, celui consistant à botter ses fesses à Gruntilda, la méchante sorcière bien sûr boss final du jeu. Pour vous donnez une idée, on a su comment se terminait le jeu uniquement parce qu'on avait acheté sa suite. Banjo-Kazooie n'est pas un jeu spécialement dur, malgré quelques passages ardus. Alors se retrouver avec un boss aussi lourdingue en fin de parcours, ça fait très, très mal. D'autant plus qu'à ce stade là de l'aventure, la petite sœur est déjà sauvée, donc tuer la méchante sorcière relève avant tout de la vengeance pure et simple. Je suis pas contre l'idée, surtout vu l'ennemi, mais quand il est aussi pénible à abattre, ça m'irrite un peu.

Gruntilda est juste trop chiante à tous les niveaux. Elle pousse des cris très pénibles -de sorcière quoi- sans compter son rire nerveux dès qu'elle vous tire dessus. Ou sa petite réplique pourrie quand vous mourrez, qui est là pour bien remuer le couteau dans la plaie. En plus c'est un boss qui vous demande d'utiliser précisément toutes les techniques les plus pourries du jeu et bien sûr les plus impossibles à utiliser. Elle est longue aussi, répétitive et juste dure de façon générale.
En bref, Gruntilda est un boss stressant au possible, alors autant dire que la perspective d'aller la battre (ou du moins essayer) n'est pas forcément très engageante. Pourtant ce jour là j'étais motivée. Comme si ça suffisait....

Résumé de l'action :

  1. Habitée par une rage/haine/volonté jusqu'à présent inconnue, j'arrive sans peine à passer les premières "phases" du boss, qui sans être spécialement difficiles, sont rébarbatives à mort. En gros : elle vous fonce dessus, elle s'arrête, vous la défoncez. X4. Puis elle vous pilonne avec des boules de feu. Elle s'arrête. Vous la défoncez (si vous savez mieux viser que moi). X4.

     

  2. Au bout de 10 minutes, j'arrive enfin à lui foncer dessus quatre fois, en l'air, avec cette attaque toute pourrie qui réagit aussi bien qu'une voiture sans direction assistée et malgré la caméra toute merdique caractéristique des phases aériennes.

     

  3. Arrive la phase des Jinjos. En gros, il faut cracher des œufs dans les petits trous sur le bord de statues qui apparaissent au sol alors que cette garce de sorcière vous balance des objets incandescents dans la tronche, qui anticipent vos déplacements, sinon c'est même pas drôle. Par un miracle aussi inexpliqué qu'inexplicable, j'y parviens sans trop de mal.

     

  4. La phase finale : faire la même chose qu'en 3 mais avec une statue géante, des tirs de plus en plus rapides et à tête chercheuse qui vous fonce dans la tronche. C'est le moment où le cœur s'emballe et où les mains tremblent. Le moment où je ressens que je peux y arriver, que ça y est, je touche la victoire ! Plus qu'un trou... Plus qu'un œuf et c'est bon ! Plus que... Ah bah non en fait. Ma réserve de projectiles est vide, échec critique. Il faut aller rechercher de quoi la latter. Et bien sûr, se faire défoncer son dernier point de vie au passage.

  5. RAGE.

Il a donc fallut se faire une raison. J'avais déjà la réserve d'œuf à fond en commençant le combat, donc je ne pourrai rien faire  de plus de ce côté là (sauf apprendre à viser, mais ça je crois que ça n'arrivera jamais) En revanche je savais que je pouvais débloquer de la "vie renforcée" selon mon manuel de trucs et astuces (nb : un autre truc disparu de la surface de la terre avec l'arrivée d'Internet)
Ca implique malheureusement -ou heureusement- de laisser cette chère Gruntilda de côté pendant un moment et de retourner dans tous les mondes pas finis à 100% pour collecter de quoi ouvrir cette jolie porte qui me donnera accès au nectar divin.

Rafraichissement numéro 2. Dans chaque monde de Banjo -Kazooie, vous pouvez collecter 10 pièces de puzzle qui vous permettent de débloquer les mondes suivant. Et il y a aussi des notes de musique. Les notes sont au nombre de 100 dans chaque monde et vous permettent de débloquer des tas de trucs, dont l'ouverture de cette foutue dernière porte. Elles ne sont généralement pas particulièrement dures à réunir ni planquées dans des coins obscurs et vicieux, mais il y a tout de même une difficulté dans l'exercice de la collecte : c'est qu'il faut les attraper toutes d'une traite. Si vous quitter le monde ou perdez une vie, il faudra tout recommencer du début. C'est particulièrement pénible quand vous mourrez de façon stupide après en avoir collecté 98... Ce qui n'est pas très engageant quand les dernières notes du jeu à vous résistez se trouvent forcément dans le monde le plus pourri et difficile, que vous avez passé par-dessus la jambe tellement il vous tapait sur le système. Je pense ne pas être la seule à avoir été traumatisée par la bien-nommée Baie du Rusty-Bucket.

Rusty_Bucket_Bay1
Welcome to Hell.

Comme Banjo est un ours et un héros de jeu-vidéo, il ne peut pas respirer sous l'eau. Dans ce monde, l'eau est complètement polluée, ce qui fait que vous pouvez vous noyez même en nageant à la surface, la tête hors de l'eau. Ca donne assez bien le ton pour ce monde, sachant que la plupart des notes de musique sont accessibles en passant obligatoirement par l'eau, renforçant les chances de finir asphyxié par les rejets de métaux lourds. Il faut rajouter à ça des ennemis vicieux, parfois impossibles à tuer, des tas d'endroits qu'on ne peux atteindre qu'en activant des interrupteurs, un lac d'acide, un requin et tout ce qui fait le "fun" de ce genre de mondes. C'est un peu pour ça que je ne m'étais jamais attardée dans la Baie du Rusty Bucket. Mais pour pouvoir ouvrir cette dernière porte, remporter la vie renforcée, botter les fesses de Gruntilda et ainsi rompre la "malédiction", il fallait que je collecte un maximum de notes dans ce monde. Alors j'ai affronté l'épreuve (en rageant, ça va de soi)

J'y vais donc par ordre, avec organisation, tout ça...
Et j'atteins exactement mon record précédent.
Doute.
J'ai pourtant fouillé tous les recoins connus...

De dépit j'ai donc fini par aller faire un petit tour sur internet (huhu) où j'ai appris qu'on pouvait entrer dans certaines parties du bateau en cassant des hublots. Qui ont exactement la même tronche que les autres éléments du décors. C'est incroyablement logique, je ne sais pas comment on n'y a pas pensé avant. J'ai donc découvert de nouveaux horizons dans ce jeu dont je croyais avoir fait le tour depuis 10 ans, ce qui est plutôt cool bien qu'un poil rageant, et aussi trouvé une pièce de puzzle au passage -elle était donc là, la coquine !
J'ai mes notes. La revanche contre la grosse verte est en marche.

Solennellement, je monte la tour du donjon. Je me présente devant la porte, un sourire malsain sur le visage. Elle s'ouvre. Même Banjo est heureux.
Tiens, un couloir. C'est bizarre.
Certainement parce que c'est un bonus vraiment spécial et un peu ultime dans son genre.
Tiens pourquoi mon compteur de pièces de puzzle apparait ?
Pourquoi il y a un foutu puzzle à compléter... ?
Pourquoi... Il y a écrit que pour accéder au bonus il me manque... 3 foutues pièces de puzzle ???

 

ffffffu

Je vous avais déjà dit que je n'étais absolument pas patiente ? Et bien c'est aussi valable en matière de jeux-vidéo.

Posté par Katua à 15:06 - Jeux vidéos - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

    *pointe du doigt Katua et se moque d'elle*
    BOUHAHAHAHAHA !!!
    Vi, je suis affreusement méchant.

    Mais, je te rassure, je suis déjà passé par ce genre de "haine". Mais plus sur de la collecte d'objet et sur des mini-jeux, les boss j'y arrive à force d'acharnement ^^

    Posté par Corti, 26 août 10 à 17:18
  • Aha, excellent les pièces du puzzle !
    Enfin sur le coup, j'aurai eu la haine...

    Sinon t'inquiète, les 20 ans on s'y fait. *oupa d'ailleurs... Au japon dans un game center, on m'a dit que les moins de 16 ans n'avaient pas le droit de rester tard la nuit ;o;*

    T'es née quand en fait ? Tu vas voir Toli pour fêter ça ? :3

    Posté par Dolerf, 27 août 10 à 16:00
  • 4 septembre. Et nan pas de Toli, je suis déjà prévue ailleurs pour l'anniv' de quelqu'un d'autre en même temps XD PLAN FOIREUX !!!

    Corti -> j'ai jamais assez de patience pour faire 100% dans un jeu. Il faut vraiment que je l'aime. Le dernier que j'ai tenté, c'est Yoshi's Island, mais malheureusement la pile au lithium de ma cartouche est morte et donc il m'est impossible de sauvegarder :/
    Mais je l'aurai un jour, je l'aurai è_é

    Posté par Katua, 27 août 10 à 16:14
  • D: Mais carrément foireux comme plan ! En plus pour une fois qu'elle est sur Lyon :')
    Buh, on aura pu se revoir XD Une autre fois peut être !

    Posté par Dolerf, 28 août 10 à 17:24
  • *regarde Katua, tente de se retenir, échoue*

    CRA CRA CRA

    BOUARF.

    CRA CRA CRAHAHAHAHAHA

    Posté par Silveda, 29 août 10 à 15:44
  • Noooon

    J'ai 27 ans et suit le même processus que toi, régulièrement tous les 3 ans hahah
    Toujours bloqué à la fin de BK1...

    Mais avec ce que tu expliques je suis (re)chaud à tout défoncer ce soir !!

    Tchuuuus

    Posté par Rustet Bucky, 08 déc. 11 à 10:10

Poster un commentaire